La Fédération Togolaise de Danse Sportive (FTDS) continue de travailler dans le sens de la professionnalisation du breakdance ou du breaking, une discipline sportive admise aux Jeux Olympiques de Paris 2024. 

En collaboration avec le Comité National Olympique du Togo (CNO-Togo) et avec le soutien de la Solidarité Olympique, la FTDS organise une formation des entraîneurs de breaking, du 15 au 19 février à Lomé, en présence d’un expert international.

L’admission du breaking aux Jeux Olympiques de Paris 2024 catalyse la filière dans presque tous les pays. De la rue à une discipline sportive confirmée, le breaking a pris de l’ascendance. Cette danse populaire qui mobilise et intéresse plusieurs jeunes a justement besoin de se professionnaliser. 

Au Togo, la FTDS ne cesse de multiplier les initiatives dans l’optique d’un meilleur encadrement du secteur dans une dynamique nationale. Du 15 au 19 février 2024, elle organise une formation des entraîneurs de breaking niveau 1 à Lomé.

Ces entraîneurs viennent de différents clubs de breaking répartis sur toute l’étendue du territoire national.

« Nous voulons par cette formation renforcer les bases du breaking pour les entraineurs, leur apprendre les nouveaux systèmes de jugement du breaking, les nouvelles règles en vigueur lors des championnats nationaux et internationaux, etc. II faut que ces entraîneurs se familiarisent avec les nouvelles règles et exigences de la discipline pour qu’ils soient en mesure de mieux encadrer les b-boys et b-girls qui évoluent dans les clubs. C’est la toute première formation des entraîneurs de niveau 1 dans l’histoire du breaking au Togo », a déclaré Elom Attissogbé, Secrétaire Général de la FTDS. 

Plus précisément, les participants à cette formation auront à apprendre « les niveaux du breaking », « la définition du TRICKS », « le Flowbreak Up », « les bases techniques du breaking (Footwork, Baby Freez + Clash, Top Rock + Battle Rock en bounce) », « les critères et systèmes de jugement utilisés pour les championnats nationaux et internationaux ». 

La formation sera assurée par un expert de WDSF (World DanceSport Federation), la Fédération Internationale. 

  • Qui est l’expert? 

L’expert dépéché à Lomé par la Solidarité Olympique via WDSF (World DanceSport Federation) dans le cadre de ce stage technique pour entraîneurs de niveau 1 s’appelle Joao Mario Oliveira Freitas alias Bboy Max. 

Il a commencé à danser à l’âge de 5 ans, puis de 11 à 18 ans, il a pratiqué les arts martiaux et en 1998, il a commencé à faire du Breaking. Il a toujours été reconnu pour sa façon unique d’aborder le Breaking avec un style créatif, des mouvements caractéristiques, un caractère élevé et de la musicalité. C’est aussi avec passion qu’il a développé des compétences dans les styles funky, en particulier dans le Locking. Son groupe, Momentum Crew est connu pour avoir de nombreux Breakers de classe mondiale et pour avoir gagné les plus prestigieux événements de Breaking au monde. (Crew qui a plus de 70 titres internationaux en Breaking). 

Bboy Max a jugé et animé certains des plus prestigieux événements de Breaking au monde. Avec son équipe, il a influencé de nombreux Bboys et Bgirls dans le monde entier. II s’est produit, a jugé et s’est produit dans plus de 60 pays. 

En 2005, il a commencé à produire des événements et est le fondateur de WorldBattle », « Bboy Gal», «Eurobattle», « Betclic Breaking Battle », parmi d’autres… et continue à produire jusqu’à aujourd’hui. Il est actuellement producteur et consultant Red Bull pour BC One» et Dance Your Style » au Portugal. 

Max a enseigné à l’université pour l’obtention d’un diplôme de danse, professeur d’université à l Escola Superior Dança » 2013/2014, également dans le reconnu Balle Teatro Coliseu do Porto, 2019/2020/2021/2022/2023, a créé un Pos Graduation in Dance pour l’institut CRIAP sur les années 2016 à 2018, à Porto et Lisboa Depuis 2019, il travaille en étroite collaboration avec la WDSF pour développer la structure olympique du Breaking et a récemment été nommé l’un des numéros de l’équipe centrale du World Breaking de la WDSF en tant que spécialiste de la gestion d’événements. 

Tout son travail l’a conduit à la médaille d’or de la ville de Porto, au prix d’accomplissement du gouvernement en juillet 2022. La Fédération Togolaise de Danse Sportive est une fédération en pleine phase de restructuration de la filière Breaking sur toute l’étendue du territoire national.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *