Dire merci est sans aucun doute la manière parfaite pour les personnes du monde entier d’exprimer leur gratitude.

Pour cela, les femmes commerçantes du marché d’Agoè- Nyivé Assiyéyé étaient face à la presse ce mardi 16 janvier pour remercier le gouvernement avec à sa tête le Chef de l’État, pour sa réaction spontanée après l’incendie du 21 décembre dernier survenu au marché d’Agoè-Nyivé Assiyéyé ravageant le marché. Non seulement des mesures ont été prises rapidement pour aider les femmes mais aussi, le gouvernement ne cesse de renouveller sa compassion aux victimes de l’incendie.

<< Ce moment reste unique pour nous afin d’exprimer notre sincère reconnaissance envers le Chef de l’État et son gouvernement pour leur soutien inestimable envers les femmes victimes de l’incendie tragique du marché d’Agoè-Nyvé Assiyeye >>, a indiqué Aguze Akossiwa, présidente générale du marché d’Agoè nyivé Assiyéyé.

Cette réaction spontanée du Chef de l’État et de son gouvernement a été une source de grande fierté pour toutes ces femmes touchées par cette catastrophe.

Pour Aguze Akossiwa, << Dès la matinée du 22 décembre 2023, nous avons ressenti la solidarité et le soutien concrets avec la présence des membres du gouvernement à nos côtés. Cette assistance immédiate a été un réconfort dans des moments difficiles et a démontré l’engagement du gouvernement envers le bien-être de ses citoyens >>.

Pour ses femmes, la rencontre avec le Chef de l’État dans la soirée du même jour a été un moment cruciale.

 << Nous avons senti que nos préoccupations étaient entendues, et ses paroles d’encouragement ont renforcé notre détermination à surmonter cette épreuve. Il a également démontré une sensibilité particulière envers la temporalité de ce sinistre, survenu à la veille des fêtes de fin d’année. Les dons généreux, composés de kits alimentaires et d’une enveloppe de 25 000 à chacune des femmes, dont le nombre total est de 6000 reparti en 32 groupements, sont des gestes qui vont bien au-delà de l’assistance matérielle en ces moments de fêtes >> a expliqué la présidente générale.

Poursuit-elle, l’aménagement du lieu-dit du  » terrain de Togograin » par le Chef de l’État ainsi que d’autres sites identifiés pour la reprise des activités des sinistrés est une mesure concrète qui favorise la reconstruction et la reprise économique. Les mesures d’accompagnement pour faciliter la reconstitution du capital des femmes touchées sont des actions tangibles qui soulagent nos cœurs meurtris.

Les autres mesures concrètes notamment, le moratoire d’un an pour le payement de nos crédits auprès des structures de microfinance, la possibilité de faire de nouveaux prêts à taux de 0% constituent pour nous les commerçantes des motifs d’espoir en vue de reconstituer rapidement notre capital. En conclusion, nous tenons à exprimer notre gratitude profonde envers le 

Chef de l’État et son gouvernement pour leur soutien indéfectible. Ces gestes vont au-delà des responsabilités officielles ; ils démontrent une véritable compassion envers les citoyens dans les moments difficiles.

Elles se disent prêtes à collaborer avec le gouvernement pour la reconstruction de leur vie et de leur marché.

Aux bonnes volontés, ses femmes disent aussi  » Merci « .

Pour rappel, dans le but d’accompagner les sinistrés pour la reprise de leurs activités, à travers un communiqué en date du 11 janvier 2023, le gouvernement a rendu public les mesures retenues et mises en œuvre à faveur des sinistrés du marché d’Agoè-Nyivé Assiyéyé.

  • Les différentes mesures prises par le gouvernement

En matière logistique, aménagement d’un site provisoire du marché au lieu-dit Togograin dans la Commune d’Agoè-Nyivé 1. 

En matière d’accès au crédit, accord sur un moratoire d’un an sur le remboursement des encours de crédit à la date du sinistre.

Mise en place d’un crédit relais à taux 0% pour faciliter la reconstitution du capital.

Extension à titre exceptionnel du programme Assurance du FNFI à hauteur de 50% pour toutes les victimes et de 100% pour les bénéficiaires du programme du FNFI.

Ouverture d’un guichet de refinancement pour tous les services financiers décentralisés intervenant sur le marché sinistré.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *