Le Conseil de Discipline de la CAF a rendu son verdict dans l’affaire impliquant la Fédération Royale Marocaine de Football (« FRMF ») et la Fédération Congolaise de Football Association (« FECOFA ») suite aux incidents d’après-match survenus lors de la Coupe d’Afrique des Nations TotalEnergies CAF ( « AFCON ») Côte d’Ivoire 2023, rencontre entre le Maroc et la République Démocratique du Congo, dimanche 21 janvier 2024.

Le Conseil de discipline de la CAF a déclaré la Fédération Royale Marocaine de Football, la Fédération Congolaise de Football Association et l’entraîneur Walid Regragui coupables de chefs d’accusation distincts et a statué.

La CAF inflige une amende de 20 000 USD à la Fédération Royale Marocaine de Football, infligé une amende de 20 000 USD à la Fédération Congolaise de Football Association, suspend Walid Regragui pour quatre (4) matches, deux de ces matches sont suspendus pour une durée d’un (1) an, inflige une amende de 5 000 USD à Walid Regragui; inflige une amende de 10 000 USD à la Fédération Royale Marocaine de Football pour l’utilisation de fumigènes par ses supporters pendant le match. Sur ce montant, 5 000 USD sont assortis d’un sursis.

Les décisions deviendront exécutoires à l’expiration du délai d’appel conformément au Code disciplinaire de la CAF.

[Contactez le site web actubilan.tg au 00228 90 08 58 17].

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *