« Journée d’échanges sur les performances portuaires », c’est sur ce thème que la direction générale du Port Autonome de Lomé (PAL) a organisé vendredi 16 février, une rencontre d’échanges avec les médias sur les performances du Port Autonome de Lomé (PAL) sur la période 2019 à 2023. Le but est de promouvoir la transparence et aussi la visibilité du PAL vis-à-vis des parties prenantes notamment, les médias, les partenaires commerciaux, les autorités gouvernementales et le grand public. On note une croissance d’environ 32,58% du trafic global.

Cette journée vise également à informer sur les activités, les projets, les réalisations et les perspectives du PAL, tout en fournissant une plateforme d’échanges et de dialogue entre les acteurs du port et les médias. De plus, elle sert à renforcer les relations publiques, à répondre aux préoccupations et aux questions des journalistes, et à consolider la compréhension mutuelle entre le port et ses partenaires. Cette rencontre avec la presse contribue aussi à accroître la notoriété du port, à attirer de nouveaux investissements et à favoriser le développement économique du pays.

Spécifiquement, le trafic import du PAL est passé de 8.069.169 tonnes en 2022 à 8. 912. 225 tonnes en 2023, soit une augmentation de 10,45%. Le trafic export est passé de 1. 657. 324 tonnes en 2022 à 2.282.843 tonnes en 2023, soit une augmentation de 37,72%.

Le trafic de transbordement au Port de Lomé a subi une diminution de 5,89% entre 2022 (20 072 552 tonnes) et 2023 (18 890 485 tonnes).Haut du formulaire

La période de 2022 à 2023 a vu une légère progression du trafic global du Port Autonome de Lomé. Cependant, cette croissance modeste a été mitigée par la concurrence accrue des ports voisins de la sous-région, notamment les ports de Tema et d’Abidjan. Ces ports ont récemment investi dans des installations capables d’accueillir des gros porteurs, renforçant ainsi leur attractivité pour les activités maritimes. Le trafic conteneurs « EVP » est passé de 1.957.656 conteneurs en 2022 à 1.907.439 conteneurs en 2023, soit une diminution de 2,57 %.

Le directeur général du PAL, Contre-Amiral Fogan Adégnon a indiqué que cette croissance du trafic global démontre une augmentation significative de l’activité portuaire au cours de ces années, précisant que ce résultat résulte de divers facteurs tels que l’expansion des opérations commerciales, l’augmentation des échanges internationaux et l’amélioration des infrastructures portuaires. Cette croissance indique la vitalité économique de la région et la position du port en tant que hub logistique majeur dans la région.

Le PAL compte aujourd’hui 1.306 agents permanents, et environ 5000 dockers professionnels, occasionnels et journaliers. La communauté portuaire est composée, quant à elle, de toutes les structures qui interviennent sur la chaine logistique portuaire de Lomé comme les consignataires, les transitaires, les transporteurs, ce sont des dizaines de milliers de personnes qui travaillent sur la plateforme.

Le ministre de l’Economie maritime de la Pêche et de la Protection côtière, Kokou Edem Tengué a félicité le directeur général du port et l’ensemble des équipes pour ces 3ème année consécutive de résultats qu’il qualifie d’excellents.

« Un des objectifs de mon département dans le cadre de la feuille de route 2020-2025 du gouvernement était d’atteindre 30 millions de tonnes de marchandises manutentionnées. En regardant les chiffres, je crois que c’est chose faite depuis décembre 2023. Je voudrais féliciter les équipes du port qui nous ont permis d’atteindre cet objectif. La deuxième chose que je voudrais relever, c’est que nous avons gagné en efficacité. C’est bien de transporter toutes les marchandises du monde et d’avoir la meilleure équipe d’efficacité opérationnelle mais il faut gagner de l’argent en le faisant puisqu’il faut amortir les investissements », a ajouté Edem Kokou Tengue, ministre de l’Economie maritime de la Pêche et de la Protection côtière.

« Aujourd’hui, plusieurs des ports voisins comme du Sénégal, Nigéria, Cameroun ont acquis des infrastructures de taille équivalentes à celles du Togo. C’est maintenant que notre dynamisme opérationnel ou notre efficacité opérationnelle et notre dynamisme commerciale doivent nous permettre de rester en tête de peloton. Ça ne va pas être une partie de plaisir commercialement parlant mais je suis convaincu que nous sommes les premiers de la classe et nous allons le rester », a-t-il conclu.

  • Les grandes innovations du PAL

Les grandes innovations portent sur la totale dématérialisation, la rapidité et la transparence dans les formalités administratives d’entrée et de sortie des marchandises ; la dématérialisation des procédures d’enlèvement des marchandises ; la prise en compte automatique des factures sans la présence des transitaires au guichet du Port ; la mise à disposition d’un portail client « epaltogo.com » où tous les clients peuvent soumettre les requêtes de tous ordres ainsi que les réclamations ; l’accès des clients aux différentes factures qui leurs sont adressées par le PAL sur le portail client ; le règlement direct des factures en ligne à travers le portail « osipaye.com » où ils sont redirigés vers les systèmes de paiement des Banques connectées à savoir, Ecobank, IB Bank, Orabank, UTB, Banque Atlantique Togo, Coris Bank International.

La réduction des détails de traitement des procédures d’enlèvement de marchandises et la réduction des délais de règlement de factures font également parties des innovations.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *