Le Haut-commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’unité nationale (HCRRUN) a renforcé les capacités des Comités locaux de la paix (CLP) de la région Maritime les 11 et 12 mars à Tsévié.

Afin de rendre les CLP efficaces dans leurs rôles au cours des échéances électorales prochaines, des ateliers régionaux sont organisés dont celui de Tsévié. 

Ainsi, les délégués des CLP ont été formés sur les réparations individuelles et communautaires ; la rédaction des rapports et des procès-verbaux ; les mécanismes de prévention et de résolution des conflits et la contribution des CLP pour des élections apaisées.

Ces formations vont permettre aux participants de bien remplir leurs missions, surtout pendant la période électorale. Il s’agit aussi de les amener à mieux comprendre la mission du HCRRUN, de connaitre et de maitriser les techniques de rédaction administratives, de comprendre et d’appliquer les techniques de prévention et de résolutions pacifiques des conflits. Il a été également question de les amener à bien sensibiliser les populations de leurs localités pour des élections apaisées.

Le premier rapporteur de HCRRUN, Wiyao Evalou a expliqué que le premier rôle souhaité des participants est d’être des ambassadeurs de la paix pendant la période des élections législatives et régionales dans leurs localités respectives, surtout au moment des campagnes. Il leur est également recommandé de faire preuve de neutralité vis-à-vis des partis politique pour des élections sans heurts ni crises.

Le secrétaire général de la préfecture du Zio, Bandékine Yendoubé a dit être satisfait de cette initiative, surtout que le souhait du gouvernement et de la population est focalisé sur la paix avant, pendant et après les élections.

Organes locaux d’appui au HCRRUN dans la mise en œuvre de son programme de réparation notamment lors des sessions d’indemnisation, les activités des CLP ont été lancées en octobre 2011.

Ils contribuent au renforcement de la paix en appuyant les services administratifs, judiciaires et traditionnels.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *