La junte au pouvoir au Niger par le biais de son porte-parole, le Général Amadou Abdramane, a annoncé samedi 16 mars 2024, avoir révoqué avec effet immédiat l’accord militaire permettant la présence du personnel militaire et civil du Département de la Défense des États-Unis sur son sol,

Cette décision fait suite à une visite des responsables américains il y a quelques jours, dirigée par la secrétaire d’État adjointe aux Affaires africaines, Molly Phee, et le Général Michael Langley, commandant du Commandement des États-Unis pour l’Afrique.

Dans un communiqué à la télévision, la junte estime que la délégation américaine n’a pas suivi le protocole diplomatique et que le Niger n’a pas été informé de la composition de la délégation, de la date de son arrivée ou de l’ordre du jour.

D’ajouter, les discussions portaient sur la transition militaire en cours au Niger et sur la coopération militaire entre les deux pays.

À noter qu’il y a environ 1 100 soldats américains au Niger sur deux bases.

[Pour vos besoins de reportages et de publicités, contactez le site web actubilan.tg au 00228 90 08 58 17].

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *