Le succès des élections dépend de l’implication de tous les acteurs y compris les médias. Consciente de cette réalité, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) dans la dynamique des prochaines échéances électorales a organisé samedi dernier 24 février 2024 à leur endroit des responsables de médias et des journalistes, un atelier de formation sur le thème << Ethique et déontologie des médias en période électorale ».

 << Consciente du rôle des médias, dans la réussite de sa mission, et au regard de son chronogramme d’activités, il est opportun pour notre institution d’interagir avec les responsables et professionnels des médias à travers des communications délivrées par des personnes ressources reconnues pour leurs expériences et leur dextérité », a indiqué au début des travaux Dago Yabre,  Président de la CENI. 

Les participants à l’atelier, les responsables de médias provenant des régions Maritime et des Plateaux pour la plupart, ont été outillés à jouer au mieux leur partition.

Plusieurs communications ont été faites entre autres, la sécurisation des élections; la CENI, historique, rôle, prérogatives, enjeux et défis, etc.

Dans sa communication, Babaka Badjibassa, rapporteur à la Hauteur Autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC) a laissé entendre que les journalistes jouent un rôle crucial dans une période électorale, en tant que gardiens de la démocratie et de l’intégrité du processus électoral. Leur mission principale est d’informer de manière impartiale et équitable, en veillant à ce que le public ait accès à une information fiable et équilibrée. En cette période sensible des élections des députés et des conseillers régionaux du 20 avril 2024, il est essentiel que les journalistes respectent scrupuleusement l’éthique et la déontologie de leur profession. La crédibilité des médias repose sur le respect des principes tels que l’objectivité, la véracité, la transparence et l’indépendance. Les journalistes doivent faire preuve de rigueur dans la vérification des faits, éviter les conflits d’intérêts et préserver leur indépendance vis-à- vis des pressions externes. En période électorale, il est d’autant plus important de ne pas céder à la tentation du sensationnalisme ou de la partialité, et de privilégier une couverture équilibrée et éclairante des enjeux politiques. En tant que porteurs de la liberté d’expression, les journalistes doivent également être conscients de l’impact de leurs reportages sur l’opinion publique et veiller à ne pas influencer de manière injuste le processus démocratique. Ils doivent respecter les principes fondamentaux de la profession journalistique tels que l’indépendance, l’intégrité, la transparence et le respect de la vie privée. Les journalistes sont appelés à être des agents de sensibilisation et d’éducation civique en aidant le public à comprendre les enjeux politiques et à exercer leur devoir de citoyen de manière éclairée. 

En période électorale, il est indispensable que les responsables des médias comprennent l’importance de l’éthique et de la déontologie journalistique pour garantir une information fiable et contribuer à des élections libres et équitables. Les responsables des médias ont également un rôle clé à jouer en veillant à ce que leurs équipes respectent les normes éthiques et déontologiques de la profession. Ils doivent encourager la formation continue des journalistes, favoriser le débat sur les questions éthiques et soutenir une culture d’intégrité au sein de leur rédaction. En promouvant des standards élevés en matière de journalisme, les médias peuvent contribuer à renforcer la confiance du public dans l’information et à garantir des élections libres et transparentes.

En conclusion, les journalistes ont la responsabilité essentielle de servir l’intérêt public en fournissant une information de qualité lors des périodes électorales. En respectant les principes éthiques et déontologiques de leur métier, ils contribuent à préserver la démocratie et à promouvoir un débat public éclairé.

Pour rappel, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) est un organe de l’État chargé de l’organisation, de la supervision des élections et des référendums au Togo. Elle a été créée par la loi du 29 mai 2012.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *