Dans le cadre des préparatifs du 9ème congrès Panafricain qu’organise le Togo, du 29 octobre au 02 novembre 2024, le ministère des affaires étrangères, de l’ intégration régionale et des Togolais de l’ extérieur, a organisé le 11 mars 2024 à Lomé, une conférence de presse pour faire le point des préparatifs dudit congrès.

Face à la presse, les Responsables dudit ministère ont expliqué les spécificités, les objectifs du congrès Panafricain de Lomé et, les résultats attendus ainsi que les acteurs clés attendus pour cette assise.

Ce congrès se veut être la concrétisation de l’ambition du renouveau du panafricanisme, concevoir la vision, les principes fondateurs et des projets phares devant démontrer le « renouveau du panafricanisme » comme un des fondements de la reconquête de la place de l’ Afrique dans les réformes institutionnelles et du combat pour une Afrique respectée.

Le 9ème congrès Panafricain de Lomé s’inscrit dans la continuité historique des huit (8) précédentes éditions tout en étant ancré dans les enjeux actuels du continent, et principalement la question de la place de l’ Afrique dans la gouvernance mondiale et dans les transformations indispensables attendues. 

Le congrès de Lomé se veut un espace privilégié pour les Africains vivant sur le continent et hors du continent, la diaspora et les afro-descendants, afin de s’interroger sur les questions de leur devenir humain, politique, culturel, social et sociétal, dans un monde de plus en plus instable voire en panne de responsabilité collective et de gouvernance concertée impliquant l’Afrique.

À Lomé, il sera question de proposer de nouvelles approches et un nouveau paradigme panafricain pour se réinventer afin de mieux agir au service du développement et du rayonnement du continent, etc.

Comme résultats, ledit congrès  va aboutir à la « Déclaration du congrès Panafricain de Lomé » portant notamment sur entre autres, la question du devenir humain, politique, culturel, social, identitaire et sociétal de l’ Africain dans un monde en mutations profondes et de son statut par rapport aux autres peuples du monde, le besoin de concevoir en commun pour l’Afrique, une vision, une doctrine et des principes d’actions d’un panafricanisme réinventé et ressourcé pour peser dans la réforme des institutions en s’ appuyant sur les atouts et potentialités endogènes, une communauté de passé, de racines et de destins avec les Africains et leurs ascendants vivant hors du continent conduisant à concevoir une vision et des moyens innovants permettant de faire de la diaspora et les Afro-descendants les acteurs stratégiques reconnus du développement de l’Afrique, des réponses collectives aux aspirations fortes de la diaspora et des Afro-descendants quand à leurs origines, racines ou identités africaines, un document de vulgarisation sur les apports aux populations du congrès Panafricain de Lomé sera élaboré et diffusé partout en Afrique et dans la diaspora et dans les communautés afro-descendantes pour confirmer qu’il s’agit bien d’un congrès panafricain de peuples, ceux-ci étant associés tant dans les préparatifs comme parties prenantes que lors de son organisation, etc.

Sont attendus à ce Congrès, les acteurs Étatiques d’Afrique, d’Amérique Latine, des Caraïbes, etc.

Aussi des acteurs institutionnels comme, l’Union Africaine, les Communautés économiques régionales, les Partenaires Techniques et Financiers (PTF) etc; les représentants de groupes cibles notamment , les intellectuels, scientifiques, politiques, acteurs artistiques, sportifs, culturels et médiatiques, Jeunesse, femmes, leaders d’opinions, influenceurs, etc.

À noter que, le projet du 9ème congrès Panafricain de Lomé a fait l’objet d’une décision de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’ UA adoptée lors du 36 ème Sommet de l’ UA des 18 et 19 février 2023.

Cette conférence de presse a été animée par le Coordonnateur Guichet Diaspora , Sedaminou Kouakou et le Directeur de l’Intégration africaine, Petchezi Essohanam.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *