Dans le but d’avoir une base de ressources humaines qualifiées et opérationnelles pour les usines, le ministère des mines et de l’énergie annonce une formation en alternance en faveur de 500 jeunes togolais. Les candidats seront formés dans deux domaines « Eclairage public » et « Solutions Solaires ». 

La formation permettra de qualifier les bénéficiaires aux métiers pouvant accompagner la mise de la Feuille de route gouvernementale 2020-2025.

L’initiative a plusieurs objectifs qui cadrent avec les besoins socioéconomiques et la phase d’industrialisation du continent africain. 

Sur le plan, elle entend améliorer l’employabilité des jeunes et des femmes. Dans le domaine technologique, elle vise à transférer des compétences mécatroniques et technologiques ainsi que l’innovation dans le domaine de l’éclairage LED.

S’agissant des objectifs économiques, les lampadaires solaires bénéficieront d’une nouvelle vie. De même, il y aura une efficience énergétique et une progression de la production local/par des nationaux.

Sur le plan écologique, il y aura moins de déchets électroniques et aussi des recyclages des déchets.

La formation est dédiée aux jeunes âgés de 18 à 35 ans, avec une place de choix aux femmes. Elle porte sur le volet « Eclairage public » qui permettra de former bénéficiaires sur l’assemblage, la réparation, la maintenance et la gestion de vie des lampadaires LED et solaires et celui de « Solutions Solaires » qui associe le dimensionnement, l’installation et la maintenance de centrales solaires et autres applications intégrant les énergies renouvelables.

Le programme est basé sur du « reverse training » et offre l’opportunité aux apprenants de se former sur des produits en défaillance partielle ou totale. La finalité est que chacun puisse remettre en fonctionnement 10 lampadaires solaires ou LED.

La durée de la formation est de 6 mois, soit une semaine de théorie/mois et 3 semaines de pratiques/mois. Les apprenants seront répartis en 4 groupes de 125 jeunes avec 85% de femmes.

Le coût global du projet s’élève à 2 milliards FCFA.

Les inscriptions sont ouvertes sur : https://t.co/1alzDVsbTq

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *