Dans son habitude de réaliser chaque année une revue annuelle, ce qui lui permet de faire le point des procédures des marchés publics, l’Autorité de régulation de la commande publique (ARCOP) en partenariat avec la Direction Nationale du Contrôle de la Commande Publique (DNCCP), a ouvert mardi 13 février 2024 à Lomé, les travaux de la revue annuelle des marchés publics de l’année 2023. Cette revue permet de mesurer la performance annuelle des différents acteurs en charge de la passation des marchés publics au cours de l’année. 

La présente revue se déroule en trois jours et regroupe 104 participants provenant de 52 autorités contractantes, auxquels s’ajoutent les représentants de la Présidence de la République, de la Primature, de l’ARCOP, de la DNCCP, de la Direction nationale du contrôle financier, entre autres.

<< Cet exercice est rentré dans les habitudes de toutes les Autorités Contractantes (AC) et je reste convaincu que toutes les structures impliquées se sont familiarisées avec les tâches qui rentrent en ligne de compte de l’organisation de ces revues périodiques >>, a indiqué Aftar Morou Touré, Directeur général par intérim de l’ARCOP.

Les revues des marchés publics prévues pour cette année 2024 sont spécifiquement destinées à entre autres, apprécier le niveau d’exécution des plans prévisionnels de passation des marchés publics de l’ensemble des Autorités contractantes au cours de l’année écoulée; apprécier le niveau d’intégration des données relatives aux marchés publics dans l’Outil de Suivi des Marchés Publics du Togo (OSMAPT); collecter les données sur tous les marchés approuvés en 2023 et au cours des trois premiers trimestres de 2024 auprès des autorités contractantes participantes; recenser les difficultés relatives au remplissage des données dans l’OSMAPT; partager les expériences et les bonnes pratiques en matière de gestion des marchés publics à partir de la situation que chaque personne responsable des marchés publics présentera lors des échanges; recenser l’ensemble des difficultés ayant émaillé la gestion des marchés publics au cours de l’année 2023; faire des recommandations d’actions correctives et préventives de nature à améliorer la performance du système de la commande publique. 

<< Chaque année, il y a un budget qui est adopté et les administrations publiques doivent mettre en oeuvre leurs politiques publiques, des différents projets et, c’est à travers les procédures de passation des marchés publics que ces différents projets de développement sont mis en oeuvre >>, a laissé entendre Aftar Morou Touré.

<< De la lenteur du déroulement des procédures ou de la célérité de ces procédures découlent les résultats observés au niveau de la qualité des investissements ou de la qualité des résultats sur le terrain. Il est important qu’à des moments donnés, on fasse le point pour savoir comment est-ce que ces procédures ont été déroulées, savoir si les objectifs sont atteints >>, a-t-il ajouté.

La revue des marchés publics est une activité importante de l’Autorité de Régulation de la Commande Publiques (ARCOP).

Notons que trois (3) revues trimestrielles pour faire le bilan du niveau l’exécution des plans prévisionnels des marchés publics sont aussi faites au cours de chaque année.

[Pour vos besoins de reportages et de publicités, contactez le site web actubilan.tg au 00228 90 08 58 17].

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *