Débuté le 12 et ce jusqu’au 14 janvier 2024 sous le thème << Harmonie des Âmes : Célébration des Racines, Convergence des Cultures >>, la 9ème édition du festival des divinités noires se poursuit et a été marqué samedi 13 janvier 2023 par la traversée de la lagune par des Kélégbéto dans la matinée, suivie d’une gigantesque caravane à travers les artères de la ville d’Aného.

Une initiative de l’association Acofin, cet événement est un rendez-vous annuel des sociétés initiatiques d’Afrique et de sa diaspora. Ledit festival se passe à Aného et Glidji.

À la place Acofin, la journée a connu plusieurs activités notamment, des prestations des groupes de danses Guin yéhoé représentant les 41 divinités d’Aného; les Kondonas, les solas, les kpandja, venus de la région des kozah; la danse du  Sakpata du Bénin, etc.

Pour maître Wilson Tété Bahun, président d’Acofin, << Je ne suis pas surpris de l’engouement car pendant 10 ans, la population réclamait le retour du festival des divinités noires. J’ai été convoqué devant les différents prêtres traditionnels où j’étais accusé d’avoir privé la population du festival des divinités. L’attente de la population a été donc comblée >>.

Il s’est projeté dans l’avenir en donnant rendez-vous pour la 10ème édition annoncée du 12 au 13 janvier 2025, un spectacle qu’il se veut inoubliable.

L’apothéose dudit événement à la place Acofin le 14 janvier va mettre en lumière  l’héritage des sociétés initiatiques et, célébrer la diversité culturelle. L’ Inde marquera la journée avec la présence de la Déesse Lakchimie et deux grands prêtres indiens descendus spécialement des montagnes.

Le Festival des Divinités Noires fait la promotion du patrimoine culturel africain dans toute sa dimension.

Richard MAGLO

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *