Un dialogue structuré entre l’Equipe Europe au Togo et la société civile togolaise a été organisé jeudi 31 janvier 2024 à Lomé. Cette rencontre entre l’équipe Europe, la France, l’Allemagne et la société civile a trait au secteur de l’agriculture. Elle a servi de cadre pour connaître les préoccupations des participants que sont les Organisations de la Société Civile (OSC) et permettre à l’équipe Europe de se jauger par rapport à leurs actions au Togo. L’autre objectif de cette rencontre est d’amener les OSC à servir de relais des actions mises en place.

« Une chose est de s’assurer que nos actions soient mieux coordonnées, soient en ligne avec les politiques du gouvernement, mais la deuxième chose est de s’assurer qu’elles répondent effectivement aux besoins de la sollicitation et pour cela nous souhaitons avoir ce Dialogue structuré. A ce rendez-vous, on parle avec les Organisations de la Société Civile (OSC) pour s’assurer que nos programmes prennent bien en compte leurs préoccupations. Mais aussi, pour que ces acteurs de la société civile puissent faire le relais, s’approprier ces programmes et s’assurer qu’ils aient le plus grand impact. Ça nous permet de savoir si nous sommes sur la bonne voie, de savoir si notre accompagnement répond », a indiqué Hugo Van Tilborg, chef de la coopération à la délégation de l’UE au Togo.

Selon l’Equipe Europe, cette rencontre porte sur les acteurs agricoles, parce que, au Togo, l’agriculture est un secteur pourvoyeur de richesses pour l’économie. Il y a encore un énorme potentiel au Togo pour développer ce secteur, créer de la richesse, rendre le secteur agricole plus productif et résilient face aux chocs.

-Priorité à l’agriculture

L’une des priorités du programme de l’Equipe Europe au Togo concerne le secteur de l’agriculture. Et pour ce secteur, l’équipe Europe dit avoir trois grands axes.

La première, c’est d’améliorer la compétitivité, s’assurer de l’investissement en terme d’infrastructures nécessaires. La deuxième, c’est de s’assurer d’un climat des affaires nécessaires, car l’agriculture, c’est beaucoup d’investissements privés, la mise en place des instruments de financement et l’amélioration du cadre du climat des affaires. Le troisième axe concerne l’environnement. 

« On souhaite une agriculture durable, une agriculture qui se développe, mais pas au détriment de la gestion des ressources naturelles des générations futures », a laissé entendre Hugo Van Tilborg.

Sur le plan technique et financier, l’Equipe Europe informe avoir des instruments, des appuis directs, des appels à propositions en faveur des acteurs des OSC dans le cadre de l’agriculture. 

« Nous allons lancer des appels à propositions où les OSC peuvent venir avec leurs propres propositions de projets. Nous avons aussi un programme de soutien pour appuyer le dialogue continu qu’on souhaite instaurer entre l’équipe Europe et la société civile, et aussi faciliter les échanges entre la société civile et le gouvernement togolais », a martelé Hugo Van Tilborg, chef de la coopération à la délégation de l’UE au Togo.

En termes d’exemples pratiques d’intervention de l’Equipe Europe dans le secteur agricole, on a, entre autres, le cofinancement de l’Allemagne et de l’Union européenne pour la compétitivité de la filière Ananas au Togo (2018-2022) pour 5,95millions €, soit 3,9 milliards de FCFA. 

La filière a enregistré une baisse des coûts de production, améliorant ainsi sa compétitivité. En 2022, le volume de l’ananas transformé est multiplié par 4 par rapport à 2018, le nombre de producteurs d’ananas ayant un contrat avec un agrégateur est multiplié par 2, les investissements privés dans la filière ananas ont augmenté de près de 300%, la quantité de produits transformés exportés est passée de 110 tonnes en 2018 à 3000 tonnes en 2022 et plus de 5000 emplois sont créés sur toute la chaîne.

Un cofinancement de la France et de l’Allemagne pour la réhabilitation des pistes rurales dans les zones de productions agricoles pour un montant de 67 millions €, soit 43,9 milliards FCFA a été accordé. 

A ce jour, plus de 230 km sont réhabilités contribuant à désenclaver les zones de production et à faciliter le transport des produits agricoles des bassins de production vers les zones de consommation.

Pour rappel, l’Equipe Europe accorde une place à la société civile dans les différents projets dans tous les secteurs, que ce soit dans l’énergie, l’agriculture, l’environnement. Le chef de la coopération à la délégation de l’UE au Togo affirme que dans le secteur environnemental, un programme en cours de développement mise en œuvre par les ONG couvre une enveloppe de plus de 12 millions d’euros.

L’Equipe Europe au Togo est constituée de l’Allemagne, la France et l’Union Européenne représentées par leurs ambassades et délégations, leurs banques et agences de développement : la KfW, la GIZ, L’AFD et la BEI. Elles se sont mises ensemble pour une intervention conjointe dans leurs actions, afin qu’elles aient une plus grande efficacité et qu’elles soient mieux coordonnées, en soutien au gouvernement en matière de développement.

Les membres de l’Equipe Europe contribuent au développement des agro-industries au Togo, en s’alignant sur les objectifs du gouvernement togolais, ainsi que sur les Objectifs de Développement Durable. Édifiée par de belles réussites, l’équipe Europe a pris l’engagement de poursuivre son soutien aux agro-industries durables et la gestion des ressources naturelles de manière conjointe sur la période 2021-2027. Un financement de 120 millions d’euros, soit environ 79 milliards de FCFA, est mobilisé.

LNT

[Pour vos besoins de reportages et de publicités, contactez le site web actubilan.tg au 00228 90 08 58 17].

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *