En vue de l’améliorer le niveau du football féminin en Afrique, la Confédération Africaine de Football (CAF),  a organisé du 26 au 29 février 2024 au Caire en Egypte, un atelier de quatre jours sur le renforcement des capacités du football féminin. Le but est de renforcer les résultats opérationnels des associations membres. L’atelier a réuni les administrateurs des associations membres de la CAF.

Au cours des trois dernières années, le football féminin en Afrique a fait quelques progrès, notamment avec la performance héroïque des équipes africaines lors de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, en Australie et en Nouvelle-Zélande.

L’introduction de la Ligue des champions féminine de la CAF en 2021 avec l’événement inaugural joué au Caire, en Égypte, a été un tournant dans le football féminin continental.

 Le Secrétaire générale de la CAF, Veron Mosengo-Omba, a souligné la nécessité pour le football féminin de renforcer le soutien administratif.

« Le succès de la Coupe d’Afrique des Nations TotalEnergies CAF en Côte d’Ivoire a mis l’Afrique sous les projecteurs et nous devons désormais nous concentrer sur l’amélioration non seulement du football masculin mais surtout du football féminin. Sur le terrain, beaucoup de progrès ont été réalisés, il faut continuer sur cette lancée. Le football féminin est l’un des domaines prioritaires du président de la CAF, le Dr Motsepe ».

Ce séminaire a vu des administrateurs de football de tout le continent se pencher sur les dernières tendances, sujets et orientations du football mondial. Les participants ont pu aborder divers sujets tels que le marketing, la communication, la stratégie, le leadership et le développement du football féminin, entre autres.

Meskerem Goshime, chef de la division de développement du football féminin de la CAF, a déclaré que le symposium s’inscrivait dans la continuité de ce qui avait débuté en 2019 et avait fourni à la CAF l’occasion d’évaluer la croissance depuis lors et de tracer la voie à suivre.

« L’atelier a réuni un groupe diversifié d’administrateurs, ce qui a permis d’échanger des idées et d’apprendre les uns des autres pour remodeler et développer davantage le football féminin à travers l’Afrique », a-t-il ajouté.

Pour sa part Meskerem Goshime a laissé entendre, « Nous voulons donner aux femmes la possibilité de progresser dans le monde du football en leur donnant les moyens de devenir managers, présidentes de club et bien plus encore. Nous voulons nous assurer que les jeunes filles africaines rêvent grand. En 2019, nous avons mis en place la première édition de ce séminaire. Depuis, des progrès significatifs ont été réalisés dans le football féminin en Afrique. Cet atelier nous a donné l’occasion de réfléchir à ces changements positifs et de discuter de la manière de maintenir cet élan et d’atteindre une plus grande compétitivité au niveau mondial, ce qui est l’objectif de la CAF ».

En partenariat avec la FIFA, l’atelier a été animé par des experts du football féminin.

Le Togo a été représenté à ce séminaire par Yvette Klussey.

[Pour vos besoins de reportages et de publicités, contactez le site web actubilan.tg au 00228 90 08 58 17].

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *